Aristotle University Thessaloniki (AUTH) – Building ELKE – MACEDONIAN FRONT CONFERENCE
Liste des conférenciers sur Département histoire - AUTH

Présentation CDG de 15 minutes – Vendredi 23 0ctobre 19h40-20h00

 

Le rôle essentiel des Armées Alliées en Orient dans la victoire de 1918 (vs 18/10/15)


Tous les participants à cette conférence internationale ont sans doute un grand-père ou un arrière-grand-père ayant fait la 1ère guerre mondiale sur un de ses 4 principaux théâtres d'opérations.
Nous partageons donc tous une histoire commune de la Grande Guerre. C'est plus particulièrement celle du front de Macédoine que je vais esquisser maintenant brièvement.
En Septembre 1918, ce front regroupe sur 300km les Armées Alliées en Orient - en abrégé AAO - soit 645.000 hommes: Britanniques, Français, Serbes, Italiens et Grecs.

Se souvenir de ces "poilus d'Orient" pour transmettre leur histoire, c'est connaître la genèse des AAO; c'est avoir compris son rôle essentiel dans la victoire finale; c'est avoir mémorisé la stratégie de son action pour l'utiliser au bon moment si nécessaire.

 

* *

Quelle est la genèse des AAO ?



La retraite stratégique menée par Joffre du 2 Août au 6 Septembre 1914 se termine, au centre du dispositif de l’armée française, par la bataille de la Marne suivie de l’offensive en direction de Reims. La guerre de "mouvement" sur le front de France est terminée jusqu’aux offensives de Foch en 1918; les Français et les Anglais puis les Italiens, les Américains s’enterrent face aux Allemands. C’est la guerre de "tranchées"; ce sont des pilonnages apocalyptiques d’artillerie et des pertes humaines terribles.

"On détruit le territoire pour le libérer et on compromet la race pour la sauver" écrit le Gal de Lardemelle, CEM du Gal d’Espèrey à la Ve Armée (1).

4 Fronts
1914 – 1918 : Les différents théâtres d'opération de la 1ère guerre mondiale

C’est le début du projet d’ouverture d’un front de débordement dans les Balkans. Il aboutit à l’expédition franco-britannique des Dardanelles en 1915. Suite à son échec, c'est la création du camp retranché de Salonique dont les forces seront rejointes par des détachements d'autres nations: Serbie, Italie, Grèce. L'ensemble deviendra les AAO.

A partir du 15 Septembre 1918, l'offensive des AAO se développe victorieusement en direction d'Uskub sur 150 km dans les massifs de la Moglena et de la Karadjika; elle se poursuit sur Belgrade tout en s'élargissant vers Scutari en Albanie, Sofia en Bulgarie et Constantinople en Turquie.
La Bulgarie est contrainte de signer le 1er armistice de la guerre le 29 Septembre.

Turquie, Autriche-Hongrie et Allemagne signent à leur tour, des armistices avec les alliés.

 

Quelle est la part des AAO dans la victoire finale ?

Le “mirage du Rhin” est omni-présent dans la pensée des hommes politiques et des chefs  militaires; des millions d’hommes sont donc accumulés sur le front de France avec le renfort mensuel de 250.000 Américains à partir de 1918.

Floka
Observatoire de Floka (29 Juin 1918) - Borne frontière entre la Grèce et la Serbie - Choix du lieu de l'attaque principale dans le massif de la Moglena
Accueil prince Alexandre et général d’Espèrey par voïvode Boïovitch Cdt. 1ère armée serbe tenant en particulier secteur Floka

Pendant ce temps, les AAO fortes de seulement 645.000 hommes se préparent.
Elles attendent l'accord des gouvernements britannique et italien pour attaquer.
Elles provoquent l’écroulement du front de Macédoine à la suite de l’offensive du 15 Septembre 1918 dans les massifs de la Moglena et de la Karadjica: percée réussie en arrivant à Uskub sur le Vardar soit 150km en 10 jours.

Moglena
AAO - 15 Septembre 1918 - Front de l'attaque sur 300km et secteurs par pays

Le GQG allemand est obligé d’envoyer environ 10 divisions allemandes ou austro-hongroises qui sont “consommées” en pure perte contre les AAO.

L’Empire austro-hongrois se désagrège complètement.

Le 3 Octobre 1918, Hindenburg chef du grand EM de l'armée allemande écrit au nouveau chancelier le prince Max de Bade “Le commandement suprême de l’armée maintient sa demande formulée dimanche 29 Septembre 1918, d’une offre de paix immédiate à nos ennemis. Par suite de l’écroulement du front de Macédoine et de la diminution des réserves qui en est résultée sur le front occidental..., il ne reste plus aucun espoir…, dans ces conditions il vaut mieux cesser la lutte pour éviter au peuple allemand et à ses alliés des pertes inutiles” (2).

C'est le commencement des négociations laborieuses entre la France et l’Allemagne; elles aboutissent à l’armistice du 11 Novembre 1918. Clemenceau arrête les AAO dans leur marche prévue sur Vienne et Berlin.

La méconnaissance par de nombreux hommes politiques et historiens de cette lettre d'Hindenburg à Max de Bade relatant le résultat de cette percée victorieuse des AAO a deux conséquences: ce haut fait de guerre n'est pas présenté lors des cérémonies du 14 Juillet 1919 sur les Champs-Elysées; il tombe dans l'oubli.

A l'occasion du lancement de son livre “Franchet d’Espèrey” publié en Juin 1949 chez Gallimard, le Gal Azan ancien CEM du Gal d'Espèrey à Constantinople, écrit: "Ainsi aboutissait-on au triomphe absolu de la méthode lourde et rationnelle du mandarin dont l’orgueil refuse de se concilier l’art subtil des esprits larges, entreprenants et éclairés. Voilà le leurre qui nous conduisit au désastre de 1940... Bien des illusions sont tombées, mais d’autres ne les ont-elles pas remplacées…"? (3)

 

Pourquoi faut-il se souvenir de l'action des AAO ?

En Septembre 1918, le général Huntziger est chef du bureau "Opérations" du GQG des AAO; il est un des artisans de la victoire de la Moglena.
Le 12 Mai 1940, hasard ou rappel de l’Histoire à son bon souvenir, la 2e armée qu'il commande bat en retraite devant le "XIX Panzer Corp" de Guderian.

Sedan
12 Mai 1940 - Sedan - Les 750 "panzers" de Guderian traversent la Meuse

Guderian perce le dispositif français dans le massif des Ardennes à Sedan là où le GQG français ne l’attend pas: un massif plus la Meuse et le canal des Ardennes à franchir.
C'est une région qu'il connaît bien pour s'y être entraîné lors de séjours en camps d'instruction pendant la 1ère guerre mondiale. Appuyés par une concentration d'environ 1500 appareils de la "Luftwaffe", ses 750 panzers (3 divisions) franchissent la Meuse.

Guderian ne s'arrête que sur ordre du GQG allemand après avoir parcouru 300km en 10 jours.
La percée du "XIX Panzer Corp" de Guderian en 1940 via les Ardennes, Sedan et la Meuse n'a été que deux fois plus rapide que celle, à pied, des fantassins serbes, français et grecs de la 2e armée serbe de Stepanovitch dans les massifs de la Moglena et de la Karadzica en direction de Gradsko et Uskub sur le Vardar.

En 1943, la “mémoire” de la Moglena est également présente à l’esprit de deux officiers qui luttent avec les mêmes alliés pour repousser le même envahisseur, mais cette fois en Italie.

Le capitaine Tranié, fils du général Tranié qui commandait le détachement franco-hellénique (4) de Septembre 1918, fait partie de l’Etat-Major du général Juin commandant le Corps Expéditionnaire Français - CEF - intégré à la Ve armée US du général Clark.
Cet état-major se souvient de la percée alliée de 1918, à pied et à cheval, dans la Moglena vers Uskub; il réorganise en profondeur le CEF qui, avec ses mulets, devient la "Royale Brêle Force" (5) adaptée aux contraintes de la guerre en montagne.

Arunci
CEF – Mai 1944 - Schéma offensive alliée vers Rome initialisée par une percée du CEF dans les monts Majo et Aurunci vers Pico

Le 11 Mai 1944, c'est l’offensive alliée du Garigliano; les blindés anglais et américains sont bloqués sur les deux routes R6 et R7 vers Rome. Au centre du dispositif, dans la montagne, appuyé par une forte concentration d'artillerie, c'est alors au CEF de percer la ligne Gustave en direction de Pico qui est atteint le 21 Mai: 30 km en 10 jours. Pendant cette percée, chaque chargeur de pièce d'artillerie du CEF a manipulé plus de 1000 obus, soit plus de 20 tonnes d’acier.
Les 2 routes sont ouvertes. Rome peut être ainsi libérée et Juin est aux côtés de Clark lorsque les troupes alliées y entrent triomphalement le 5 Juin 1944.

Le souvenir de l'action des AAO – poilus d'Orient + mulets + chevaux /montagne difficilement pénétrable = percée - est donc le facteur "Histoire" à prendre en compte. Il complète les autres facteurs d'une étude tactique d'action: "Cadre général", "Nous", "Ennemi", "Voisins", "Intention", "Appuis".
Il donne à un état-major, à court terme l'idée maîtresse et à long terme la stratégie pour vaincre.

 

* *

Avant de conclure, je vous indiquerai les sources de cette présentation et le concept de cette action de mémoire que Yannis Mourelos et Christophe Le Rigoleur m'ont donné l'opportunité de poursuivre avec vous jusqu'à Thessalonique.
En tant que plus jeune saint-cyrien de la famille, artilleur et colonel à la retraite, j'ai hérité de 50m3 d'archives et de souvenirs du maréchal Franchet d’Espèrey, mon grand-père maternel.
A l'occasion de la préparation du centenaire de la 1ère guerre mondiale, j'ai trié des cartons poussiéreux, j'ai dématérialisé 8 m3 d’archives, de couvertures cartographiques du GQG des AAO et de souvenirs.

Chaussettes
Nisch – 5 Novembre 1918 - Paire de chaussettes donnée à d'Espèrey par Branislava Hadji Tomasevic après la libération de la ville

Voici l'un d'eux, une simple paire de chaussettes "de bienvenue". Elle a été donnée avec un bouquet de fleurs à d'Espèrey, à son passage à Nisch le 5 Novembre 1918, par Angelica Hadji Tomasevik; c'était le seul article disponible dans le commerce local; ce cadeau lui semblait de circonstance pour le bien-être des pieds du commandant en chef après de nombreuses visites à ses troupes (6).

SD
Pièce de 1 centime - Carte micro SD - Conteneur

En 2015, une partie de ces données - souvenirs, uniformes, textes, photos, couvertures cartographiques - tient sur une carte SD de 8GO de la taille d'une pièce de un centime ou de l'ongle du petit doigt.

Je peux donc maintenant partager facilement ce trésor de mémoire via le concept PIDiX avec ceux qui me le demandent.

L'acronyme de PIDiX associe 4 verbes d'action:
- P ublier sur GOOGLE LIVRES les "Témoignages inédits sur l'Histoire" - voir à la rubrique "Aperçu du livre" la totalité du livre scanné - reçus par d'Espèrey à la fin de la guerre;
- I nformer via un site personnel "NOUVELLES DES JARDINIERS DE SALONIQUE";
- Di stribuer les "Mémoires de Franchet d'Espèrey" sur carte SD de 8 GO (éditions PIDix);
- "e X tend" c'est  dire étendre l'action de mémoire à la 3e dimension grâce aux Nouvelles Technologies 3D de l'Information et de la Communication (NTIC):

Zeiten
GOOGLE EARTH Option "Bâtiments 3D" - Thessalonique - Carré français de Zeitenlick - Autel, chapelle et monument aux aviateurs reconstruits en 3D avec gratuiciel "SketchUp"

--- Montrer en 3D, sur image satellite GOOGLE EARTH, les monuments AAO du carré français de Zeitenlick (chapelle, autel, stèle aux aviateurs) et du mémorial du Front d'Orient à Polycastro (stèle 5 faces, buste des 5 premiers ministres (France, Grande-Bretagne, Grèce, Italie, Serbie)): voir site 3D Warehouse SketchUp de "Trimble Navigation Limited";

Fant
Maquette Echelle 1/350 (carré de 50m de côté) - Photogrammétrie (logiciels "PhotoScan" et "Rhinocéros; gratuiciel "MeshLab") du monument "Les Fantômes" de Landowski à Oulchy-le-Château - 2e bataille de la Marne

--- Réaliser des maquettes (7) de monument ou de buste ayant un lien avec la Grande Guerre et les AAO en associant photogrammétrie (voir site sketchfab.com/cdg) et impression 3D en ligne via la société "Sculpteo".

PIDiX me permet ainsi de faire connaître, via internet ou via une carte SD, avec deux doigts sur une souris, la part prise en 1918 par les AAO dans la victoire finale et la paix "suite à l'écroulement du front de macédoine et à l'éclatement de l'Autriche-Hongrie".

 

* *

En guise de conclusion, je dirai que Franchet d’Espèrey, caractérisé par une santé de fer et une mémoire d'éléphant, a su réorienter "l'art subtil des esprits larges, entreprenants et éclairés" des officiers de l'état-major de son prédécesseur Guillaumat pour atteindre l'objectif initial de l'ouverture du front des Balkans: prendre l'ennemi à revers.

Franchet d’Espèrey a également réussi à valoriser par ses excellents rapports humains avec les chef alliés, les acquis de "la méthode lourde et rationnelle du mandarin" nécessaire au bon fonctionnement de cette force multinationale projetée en Grèce que constituaient les 645.000 hommes des AAO, appuyés par 200.000 animaux: chevaux, mulets et chameaux.

Il me reste quelques minutes pour répondre à vos questions. Le texte et les illustrations de cette conférence se trouvent sur mon site personnel – rubrique "Lettres du passé-présent" - à la date du 23 Octobre 2015.

________

 

1 - Carte SD "Mémoires de Franchet d'Espèrey" Editions PIDix (Carnets de route et de guerre Tome III - Annexe AT 3101): Notes du Gal de Lardemelle (CEM du Gal d’Espèrey à la Ve Armée) au Mal Franchet d’Espèrey en date du 15 Octobre 1935.

2 - Carte SD "Mémoires de Franchet d'Espèrey" Editions PIDix (Carnets de route et de guerre Tome III - Annexe AT 3201): Lettre de Hindenburg au prince Max de Bade en date du 3 Octobre 1918 (quatre jours après la signature du 1er armistice de Salonique): extrait "Le commandement suprême de l’armée maintient sa demande formulée dimanche 29 Septembre 1918, d’une offre de paix immédiate à nos ennemis. Par suite de l’écroulement du front de Macédoine et de la diminution des réserves qui en est résultée sur le front occidental, par suite aussi de l’impossibilité où nous nous trouvons de combler les pertes très élevées qui nous ont été infligées dans les combats de ces derniers jours, il ne reste plus aucun espoir, autant qu’il est possible à un esprit humain d’en juger, de contraindre l’ennemi à faire la paix...dans ces conditions, il vaut mieux cesser la lutte, pour éviter au peuple allemand et à ses alliés des pertes inutiles. Chaque journée perdue nous coûte des milliers de braves soldats."

3 - Carte SD "Mémoires de Franchet d'Espèrey" Editions PIDix (Carnets de route et de guerre Tome III - Annexe AI 3126): Conférence prononcée par le Gal Azan le 5 Avril 1949 à l'occasion du lancement de son livre “Franchet d’Espèrey” publié en Juin 1949 chez Gallimard: page 3, dernier paragraphe.

4 - Composition du détachement franco-hellénique du Gal Tranié, intégré à la 2e armée serbe (Stepanovitch): 42e et 44e RIC, 20e et 39e Bataillon de Tirailleurs sénégalais, 1 bataillon d'un des régiments (6e, 12e & 31e RI) de la 3e DI grecque (Gal Tricoupis), 5 groupes d'artillerie.

5 - "Brêle": les troupes françaises en Afrique du Nord utilisent le mot "brêle" pour "mulet" qui se prononce "beghl" en arabe

6 – Carte SD "Mémoires de Franchet d'Espèrey" Editions PIDix (Carnets de route et de guerre Tome III - Souvenirs):
- "Coussin": 19 Octobre 1918, brodé ("Aux libérateurs nous ayant affranchi de la servitude, aux honorables Français, le Foyer de la Miséricorde – Kragujevac 1918") par Angelina S. Miletic; transmis à Franchet d’Espèrey par l'avant-garde de la 76e DI arrivant sur le Danube;
- Grande "Étole": brodée (“Qu’ils vivent les libérateurs de la Serbie” - “Qu’ils vivent les Alliés, vive la Grande Serbie”) également par Angelina S. Miletic; destinée à être passée au cou du cheval pour honorer son cavalier entrant dans la ville libérée; non terminée le 19 Octobre, elle ne lui sera remise que le 21 Janvier 1921, à son passage à Belgrade à l'occasion de sa nomination au grade de voïvode avec réception de la tenue correspondante; pour la "petite histoire", le col est marqué "VOJVODA PUTNIK 4 1/2", d'Espèrey et Putnik devaient avoir les mêmes mensurations (Putnik, ministre de la Guerre du roi Pierre et acheteur en 1911 des premiers FARMAN pour l'armée de l'air serbe dont les pilotes seront formés en France à l'Ecole d'Etampes);
- "Paire de chaussettes" du commerce avec une étiquette (“A notre libérateur, de la part de Branislava Hadji-Tomasevic”): 5 Novembre 1918, reçue à Nisch des mains de cette jeune-fille, après la libération de la ville.

7 - Matière: plastique, aggloméré de poudre de gypse en couleurs

____________________

PS: Merci de donner remarques, idées ou le bonjour encliquant ci-dessous:

christian.degastines@orange.fr

Retour à SOMMAIRE