Ballade en CALIDUS 9 et école sur autogire biplace en tandem MTO 3 de "Auto Gyro GmbH"

Je continue à explorer les possibilités de vol sur ULM type “autogire” - licence de pilote ULM classe 4 - en m’éloignant de Paris car les prix de l’heure baissent alors sensiblement.

Ayant utilisé en 1996 le manuel “L’autogire de la théorie à la pratique” écrit par Vincent Hoffmann, pilote (Société “Phyt Air”) et constructeur basé sur le terrain de Château-Thierry Belleau (LFFH), je prends contact avec Stéphane Kubler, chef pilote et instructeur autogire de la société “Fly in Paris” basée sur le même terrain:

www.flyinparis.net

Château-Thierry Belleau est un aérodrome réservé aux avions basés et à ceux des aérodromes voisins; il n’y a pas de tour de contrôle et la radio n’est pas obligatoire.
Le lundi 22 Juin matin, en attendant Stéphane en vol avec un élève sur un ULM “3 axes”, je découvre, dans son hangar, 2 autogires biplaces en tandem de la société allemande AutoGyro fondée par le trio Mike, Thomas et Otmar: le MTO 3 (sorti en 2003; école et travail aérien type photo), le CALIDUS 9 (sorti en 2009; voyage).
Le CALIDUS 9 étant en cours de mise au point, je ne fais qu’un vol “passager” en place arrière, le matin, pour le plaisir de voler sur cette machine au “look” extraordinaire; la cabine fermée isole du froid l’hiver (“calidus” en latin se traduit par “chaud”) et ses aérateurs évitent également d’avoir trop chaud quand il y a du soleil.

Voici une fiche technique sommaire du CALIDUS 9 avec 2 photos.

Rotor : diamètre 8,40 m
Poids à vide : entre 260 et 280 kg

Moteur : ROTAX 912 ULS (100 cv)
Réservoirs: 2 x 45 litres
Carburant : SP 95

Décollage pleine charge : inférieur à 100 m
Poser : inférieur à 10 m
Vitesse de croisière : 140 - 170 km/h


Le chef pilote devant son CALIDUS 9 avec lequel il a fait les championnats de France 2009


Le tableau de bord du CALIDUS 9

L’après-midi, après un rapide déjeuner au “Carrefour” de Château-Thierry où Stéphane est allé s’approvisionner en essence SP95, je fais un vol de 52 minutes en place avant du MT0 3: tours de piste avec poser (normal, en autorotation); maniabilité (90° et 180° à D. et à G; 360° en autorotation; montée et descente stabilisée).

Au prochain vol, il me faudra travailler l’autorotation au niveau de la reprise de vitesse avant l’arrondi qui doit se faire à quelques mètres du sol: un peu d’entraînement pour obtenir le coup d’oeil qui commande le doigté “ad-hoc”.

Voici une fiche technique sommaire du MTO 3 (origine: manuel de vol) avec 2 photos.

Rotor : diamètre 8,4 m
Charge utile : 210 kg

Décollage : 50 à 80 m
Poser : 0 à 10 m en utilisant le rotor en tant que frein

Plage de vitesse de croisière : 80 à 160 km/h à un régime moteur de 4000 à 5200 t/mn
Moteur : ROTAX 914 ULS

Réservoir : 2 x 35 litres (12 l/h à moins de 110 km/h, 20 l/h à 160 km/h)
Carburant : SP 95


Le chef pilote devant son MT03


Le tableau de bord du MTO 03

Pour avoir plus de détails, allez voir le site de AutoGyro:

www.auto-gyro.com

Si vous avez le temps, regardez le film d’une patrouille de 2 autogires (1 CALIDUS 9, 1 MT0 3) en vol au dessus de la neige aux environs du terrain de Hildesheim:

www.gyroflyg.se/video/Calidus090315_MQ.wmv

Ce petit aperçu, dans deux lettres successives, sur les écoles ULM de Serge Bouchet à Meaux-Esbly (LFPE) et de Stéphane Kubler à Château-Thierry Belleau (LFFH) donnent aux amis pilotes une petite idée des possibilités existantes pour passer leur qualification “autogire” un peu à l’Est de Paris et à moins d’une heure trente.

CDG:-)

_________

 

PS: Merci de donner remarques, idées ou le bonjour encliquant ci-dessous:

christian.degastines@orange.fr

Retour à SOMMAIRE