Paris - Addis-Abéba en FARMAN 192 - Convoyage air du cadeau de la France à l'Ethiopie pour le couronnement de l'empereur Hailé Sélassié le 1er Novembre 1930
En survolant 50 siècles d'histoire
/ Cdt Jean Baradez / Préface de René Chambe / Plon - Paris 1935

Extrait du chapitre I "Préparatifs"

20 Août, 9h30 - "Allô! Baradez? Voulez-vous monter jusqu'à mon bureau?" - "Tout de suite, monsieur le chef de cabinet."

9h35 - "Le président de la République offre un avion à l'empereur d'Ethiopie à l'occasion de son couronnement. Les Affaires étrangères chargent l'Air de passer commande de l'appareil et de le faire parvenir à Addis-Abéba pour le 1er Novembre, dernière limite, jour où le maréchal Franchet d'Espèrey doit faire la remise des cadeaux de la France.
Vous avez deux mois et dix jours pour commander l'avion et le livrer au maréchal. Étant donné ces courts délais, un seul moyen de transport possible: la voie des airs. Le ministre vous confie la mission de conduire l'avion dans la capitale du Roi des Rois, où vous représenterez officiellement M. Laurent Eynac au couronnement de l'empereur.
Un équipage doit être homogène et choisi par son chef: dès que possible, vous me donnerez deux noms et l'itinéraire que vous comptez adopter. Ça va? - Admirablement, monsieur le chef de cabinet."

Cet article fait revivre le convoyage d'un FARMAN 190 à moteur Salmson 230 CV (FARMAN 192 pour le constructeur; voir site CREZAN AVIATION ) sur 10 000km avec 15 escales entre le 18 et le 31 Octobre 1930.

Les caractéristiques techniques de l'appareil, données par le Cdt Baradez dans son livre page 3, sont:
- réservoir = 2 x 260 litres
- consommation horaire = 70 litres
- autonomie en toute sécurité = 7 heures
- vitesse de croisière = 175 km/h
- rayon d'action = 1200 km

L'Éthiopie possède un appareil identique depuis le mois de Juin.

Seule la partie aéronautique du récit est présentée ici via les pages consacrées aux différentes escales indiquées par le Cdt Baradez sur la carte jointe en annexe du livre (cliquez sur la bordure du cercle matérialisant une escale).
L'étude historique et mythologique faite par Baradez sur les régions survolées n'a pas été synthétisée.

La qualité de l'équipage et la robustesse du FARMAN lui permettent:
- de redécoller sans problème à Mersine suite à un atterrissage d'urgence - panne d'essence - juste avant Adana;
- de traverser une tempête de sable - le khamsin - en arrivant à Jérusalem;
- d'atterrir à Atbara "sans aucun repère, sans horizon véritable" en visant au-dessous du mirage du cercle matérialisant le centre du terrain;
- de passer un col à Atbara, cap au 170 vers Djibouti, malgré le vent du Sud soufflant à 87km/h et venant du détroit de Bab-el-Mandeb.

Heureux temps que les années 1930 où un pilote pouvait faire un passage très bas au-dessus de la maison du représentant de la compagnie Shell à Assouan pour l'avertir qu'il arrivait au terrain pour un plein de carburant.

Farman
Avant l'arrivée de l'empereur Hailé Sélassié, le maréchal Franchet d'Espèrey fait aligner correctement le piquet d'honneur éthiopien devant le FARMAN 192 du commandant Baradez
Le bout du canon de 75mm de montagne également donné par la France est visible; ce canon est démontable pour être chargé sur 12 mulets

Un croquis situant Addis-Abéba en Ethiopie et une photo des archives FDE illustrent la fin et la réussite du convoyage.

Les photos des membres de l'équipage (pilotes: Cdt Baradez et Cne Marie; mécanicien: A/C Demeaux), le croquis en couleurs du FARMAN 192 "vert Nil, vert jade et argent" (intérieur cabine recouvert de soie verte brochée) et plus généralement l'histoire de l'aviation éthiopienne en 1930 est disponible sur le site CREZAN AVIATION.

Le carnet de route de Franchet d'Espèrey sur son voyage en Ethiopie est consultable sur books.google.fr; il fait partie de "Témoignages inédits sur l'histoire" aux Éditions PIDiX; il est inclu dans les "Mémoires de Franchet d'Espèrey 1856-1931" sur carte micro SD.

____________________

PS: Merci de donner remarques, idées ou le bonjour encliquant ci-dessous:

christian.degastines@orange.fr

Retour à SOMMAIRE