École sur autogire biplace MAGNI 16 de "Magni Gyro USA"

Après ces longs mois gris et froid, j’ai convaincu facilement mon épouse d’aller nous aérer à la campagne en choisissant un moyen idéal car venteux, l’autogire, dans le cadre chaleureux des clubs ULM.
La vraie raison est qu’il me faut une qualification de type “autogire” sur mon brevet ULM qui ne comporte que les qualifications “pendulaires” et “multi-axes”. Comme d’autres pilotes privés (avions, hélicoptères), je suis passé à l’ULM pour des raisons financières.

Il me faut un terrain proche de Paris et une école labellisée Fédération Française de PLaneur Ultra léger Motorisé avec instructeur autogire et machine “ad-hoc”. L’interrogation de GOOGLE, me donne :

www.veliplane.com

Un contact téléphonique le 17 Juin avec le chef pilote et instructeur autogire, Serge Bouchet, m’amène le 18 Juin, en place arrière puis en place avant de son autogire MAGNI 16 - 2000 T, biplace en tandem pour l’école.
Il avait un peu plu le matin, et malgré une action énergique de pompage de l'eau sur le coussin du siège arrière, mon fond de pantalon a terminé complètement l'opération d'assèchement; le siège arrière est en effet moulé dans le réservoir de carburant en plastique.

Mes derniers vols autogire remontent à 1989 avec Xavier Averso, le pilote - constructeur - instructeur qui a travaillé patiemment à l'intégration de l'autogire dans la catégorie ULM.
A l’époque, il faut avoir construit son autogire pour pouvoir voler c'est à dire que le "commun des mortels" doit trouver un pilote constructeur d'une version biplace acceptant de vous montrer comment voler avec ce drôle d'engin.
Avec Serge Boucher, je redécouvre les joies de la vision "fish-eye" et de la tête dans les airs. Quatre dispositifs fort utiles sont disponibles sur le M16:
- au sol, le frein rotor (levier en bas à droite du siège) et le cable de sécurité attachable/détachable au/du manche permettent de rouler avec le rotor dans l'axe et manche plein secteur avant;
- après le point d'arrêt au point de décollage, le prélanceur permet de lancer le rotor au nombre de tours "ad-hoc";
- en vol à l'altitude choisie, comme sur les avions, le trim électrique permet d'avoir un manche au neutre en tangage.

Voici une fiche technique sommaire avec 2 photos pour inciter les amis pilotes à passer leur qualification autogire sur M16.

Décollage : 50 m
Poser : 30 m
Taux montée : 300 m/mn

Rotor : diamètre 8,23 m
Poids à vide : 270 kg
Poids maxi au décollage : 450 kg

Vitesse de croisière : 145 km/h
Moteur : ROTAX 914 turbo
Autonomie sans réserve : 481 km
Réservoir : 50 litres
Carburant : SP 95


L’instructeur présente le tableau de bord du M16 à deux pilotes et une navigatrice

Pour voir les autres modèles, allez sur le site de MAGNI :

www.magnigyro.com


Le tableau de bord du M 16

Description de la gauche vers la droite et de haut en bas
Niveau 1
- Compte-tours rotor (afficheur numérique), Pression pompe essence, Compas
Niveau 2
- Afficheur numérique:
--> Ligne supérieure:RPM(T/mn), EGT/PTO(°C), CHT(°C), OIL Temp(°C)
--> Ligne inférieure:HOURS(x0,1h), EGT/MAG(°C), EGT Left/right, OIL Press(x0,1h)
- Variomètre, Badin
Niveau 3
Voyants des alarmes:-, -, Batterie, Carburant, Frein rotor, Trim; Test lampes alarmes
Niveau 4
Interrupteur général; Contacts; Démarreur; Pompe 1; Pompe 2; Phare atterrisage; Check-list; Altimètre
Niveau 5
Jauge carburant et test; Cable sécurité manche; Poignée commande prélanceur; Manche avec boutons radio (devant) et trim (dessus); Radio avec bouton volume (tube plastique) et squelch; Immatriculation appareil FJXTB
Niveau 6
Manette des freins sur manette des gaz
Niveau 7 (hauteur bas du siège, non visible sur photo)
Levier du starter (à G); Levier du frein rotor (à D)

Pour plus de détails, allez voir l'appareil sur place.

En prime, s'il fait mauvais, vous pouvez aller, près de la cathédrale de Meaux, au musée Bossuet où se trouve une collection de peintures anciennes ("Déploration du Christ" de Floris, "Bossuet" de Mignard, "Adoration des mages" des frères Le Nain, "Naissance de Jupiter" de Coypel, ... ) et de sculptures.

C'est dans une partie des salles de ce musée que, de Novembre 2008 à Mars 2009, l'exposition "UN MUSÉE EN CHANTIER", préfiguration du futur musée de la Grande Guerre (ouverture prévue le 11 novembre 2011), a été ouverte au public.


Monument "américain" du sculpteur Mac Monnies (route de Varreddes, sortie NE de Meaux)

Ce musée doit voir le jour au pied du "Monument américain" sur la route de Varreddes (sortie NE de Meaux). Ce monument, inauguré en 1932 par le Président de la République Albert Lebrun, est dit "américain" pour avoir été conçu par le sculpteur et peintre Frederick William Mac Monnies assisté de Thomas Hastings (Architecte) et de Edmondo Quattrocchi (Agrandissement et exécution) dont la maquette avait été retenue pour commémorer la "bataille de la Marne" du 6 Septembre 1918.

CDG:-)

_________

 

PS: Merci de donner remarques, idées ou le bonjour encliquant ci-dessous:

christian.degastines@orange.fr

Retour à SOMMAIRE