VIETNAM 1949 - 1976
Un bout d'histoire retrouvé sur 6 tracts en annamite

Au premier trimestre 1951, aux abords du village de Luc-Nam où sont basés un Bataillon de Marche Indochinois (BMI), un Régiment de Tirailleurs Marocains et le 2e groupe du Régiment d'Artillerie Coloniale du Maroc, le lieutenant Michel de Gastines (promotion LECLERC 46-48), chef du Détachement de Liaison et d'Observation (DLO - voir extraits du livre "De la lumière aux ténèbres: lieutenant en Indochine 1951 - 1954"), trouve des tracts en annamite qu'il envoie à son "petit frère" (promotion CAMERONE 62-64) pour que celui-ci essaie de les déchiffrer. En 2008, ce dernier fait traduire et commenter ces tracts par un couple de "boat people" vietnamien réfugié en France depuis 1975.

Six de ces tracts sont analysés ci-dessous. Ils s'adressent à la "force sociale" la plus importante du Tonkin, la paysannerie du delta du fleuve Rouge, dont il faut conquérir la pensée pour obtenir le soutien. Ce sont pour moitié des images du type bande dessinée sur les évènements historiques et locaux de la période 1949-1951. Ils mettent en valeur l'action du "Parti unique national du Vietnam" de Bao Daï et des BMI combattant pour l'indépendance; ils soulignent l'action néfaste du vietminh de Giap à la botte des Chinois de Mao et des soviétiques de Staline qui ne pensent qu'à s'approprier le riz du delta tonkinois.

Depuis 1945, année de la chute du Japon suite à l'utilisation de la première bombe atomique sur Hiroshima, Hô Chi Minh et Giap mettent en application en Indochine les grands principes de l'ouvrage de Mao Tsé-Toung "Problèmes stratégiques de la guerre révolutionnaire en Chine", édité en 1936 pour les cadres de l'armée. Il est donc logique de penser que quelqu'un dans l'autre camp, un conseiller de Bao Daï par exemple, se soit intéressé aussi à cette nouvelle stratégie ayant fait ses preuves et ait chargé le 2e bureau de l'armée vietnamienne de réaliser des tracts pour prendre en main la population. Il faut noter que le lieutenant-colonel Lacheroy (promotion MAROC SYRIE 25-27), affecté début 1951 en Cochinchine à Bien Hoâ à la demande du général de Lattre, étudie lui aussi Mao Tsé Toung. Il confronte ses idées "Action psychologique et Guerre subversive" à la réalité du terrain puis à celles d'auditeurs avertis lors de conférences faites sur place puis à Paris qui le font rapidement connaître. Ces conférences deviendront par la suite une référence en la matière.

Chronologie sommaire sur la période 1949 - 1976

8 Mars 1949 - Signature des accords franco-vietnamiens relatifs à l'indépendance de l'Indochine
20 Mai 1949 - La Cochinchine est rattachée à l'Etat associé du Vietnam
Octobre 1949 - Victoire de Mao Tsé-Toung (République Populaire de Chine) sur Tchang Kaï-Chek qui s'installe à Taïwan (République de Chine)

Juin 1950 - Les Etats-Unis, avec l'autorisation du Conseil de sécurité de l'ONU et l'appui d'un corps expéditionnaire international, sont obligés de revenir en Corée du Sud (Syngman Ree) pour la soutenir contre les attaques des communistes de la Corée du Nord (Kim Il-Sung) réarmée par Staline; ils lâchent Hô Chi Minh et la RDVN pour soutenir massivement l'Etat du Vietnam de Bao Daï.
Décembre 1950 - Nomination du Gal de Lattre commandant en chef du Corps Expéditionnaire Français en Extrême Orient et haut-commissaire en Indochine; politique "béton" et "vietnamisation", la "ligne de Lattre" ceinture le grenier à riz qu'est le delta du fleuve Rouge.

Janvier et Mars 1951 - Arrêt de l'offensive vietminh à Vinh Yen et à Dong Trieu sur la "ligne de Lattre".
.....

20 Juillet 1954 - Accords de Genève; partition du Vietnam en deux états, la République Démocratique du Vietnam (RDVN) au Nord et l'Etat du Vietnam au Sud.

1955 - Début de l'exode des "boat people" au départ de la RDVN.
24 Octobre 1955 - L'Etat du Vietnam devient la République du Vietnam (RVN) nationaliste et anticommuniste soutenue par les Etats-Unis.
.....
30 Avril 1975 - Chute de Saïgon, reddition de l'armée de la RVN acceptée par la RDVN, départ des forces américaines; début de l'exode de plus de 300.000 "boat people" dont une partie est recueillie au large par la flotte US
.....
2 Juillet 1976 - Réunification des deux Vietnam, création de la République Socialiste du Vietnam (RSV).

 

* *

 

En Janvier 1950, la RDVN d'Hô Chi Minh se déclare le seul état légitime au Vietnam et est reconnue comme telle par la Chine et par tout le bloc soviétique. A la demande de la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et nombre d'états occidentaux se rangent du côté de Bao Daï. Le Vietnam devient un terrain d'affrontement entre l'Est et l'Ouest.
Aidée par la Chine, en Septembre 1950, la RDVN avec Giap passe à l'offensive au Tonkin-Nord; l'armée française doit abandonner Cao Bang, Langson et toute la région frontalière avec la Chine.

En Décembre 1950, Bao Daï reçoit de la France des pouvoirs souverains. Ce même mois, ces pouvoirs trouvent un appui sans faille en la personne du nouveau commandant en chef et haut-commissaire en Indochine, le général de Lattre.
Pour la France, le but de la création du nouvel "Etat du Vietnam" est de proposer au peuple une alternative "nationale" à la "République Démocratique du Vietnam" communiste de Hô Chi Minh dont le bras armé est le vietminh du général Giap.

Les tracts ramassés au début de 1951 parlent tous du "Parti unique national du Vietnam", de "l'empereur Bao Daï", des "forces franco-vietnamiennes". Ils présentent à "la population fondement de la force et objet de la lutte", soit des opérations militaires locales datant de quinze jours à un mois, soit des dates historiques à connaître, soit des directives ou des informations générales. Ils ont pour but de permettre aux partisans de Bao Daï "d'être dans la population comme un poisson dans l'eau". Ils ont vraisemblablement été réalisés par le 2e bureau de l'Armée Nationale du Vietnam (AVN) sur les directives l'un lecteur de Mao Tsé-Toung appartenant à l'entourage de Bao Daï.

En 2008, mes amis boat people - "Monsieur" et "Madame" - m'expliquent que, dans la période 1950 - 1975, les simples paysans du delta où pousse un riz vital convoité à l'intérieur comme à l'extérieur du pays, et de façon plus générale les vietnamiens "lambda", sont pris en otage alternativement par les forces "communistes", les forces "vietnamiennes" et les forces "extérieures" française puis américaine. Ils ne demandent pourtant qu'une chose en apparence très simple: cultiver en paix leur bout de rizière pour élever leur famille. Au bout du compte, le "nationalisme" présenté tantôt par les uns et tantôt par les autres les laisse rapidement indifférents.

Une certitude, le vietminh "communiste" qui enrôle de force des pères et des frères pour les forcer à faire la guerre aux troupes françaises puis américaines est honni et fui lorsque c'est possible.
Le père de "Madame" a été enlevé un soir. Il n'a plus jamais donné de nouvelles. Il n'est jamais revenu.
Les Bataillons de Marche Indochinois - BMI - de "l'Etat du Vietnam" s'ils ne soulèvent pas l'enthousiasme populaire au niveau du recrutement des jeunes qui est difficile, sont très bien acceptés par la population lors des opérations qu'ils mènent et dans les secteurs qu'ils tiennent.

Il n'y a pas d'électricité dans le delta donc pas de radio, pas de journaux donc pas d'information; si on se réfère au niveau d'instruction des coolies et de leurs familles du delta travaillant avec l'armée française, deux personnes sur trois sont illettrées. Il est donc très important pour Hô Chi Minh et Bao Daï d'arriver à conquérir les esprits par des opérations locales spectaculaires puis de diffuser les nouvelles correspondantes avec des compléments (dates historiques, directives, informations nationales) sur des imprimés destinés aux villageois.

Toute la population au milieu de laquelle évoluent "communistes", "vietnamiens" et "français" devient l'enjeu des propagandes correspondantes. La RDVN utilise les journaux qui sont apportés au domicile du cadre communiste; l'Etat du Vietnam, pour toucher le plus grand nombre, sème des tracts de la taille d'un billet d'une piastre, sur les chemins ou les routes menant aux marchés des "gros" villages comme Luc Nam où il y a foule parce qu'on y trouve de tout.

 

* *

 

Le passant qui ramasse un tract trouve une image de bande dessinée au recto, compréhensible même par les illettrés, et l'information en annamite au verso. L'image est stylisée au niveau de la scène et des personnages pour être mémorisée facilement. Le niveau de l'information est soit national (couleur brune), soit local (couleur grise). Trois tracts donnent une information globale très complète dont quelques éléments seulement seront retenus.

Niveau national

Tract n°1 (lettre du 10/01/1951)
ALLIANCE GIAP STALINE MAO TSÉ-TOUNG
image
Recto

TRADUCTION recto
& INTERPRÉTATION

En bas et à gauche, VO NGUYEN-GIAP montre du doigt avec le sourire aux lèvres, les Tonkinois proches de la frontière chinoise écrasés par deux éléphants; l'un porte XIT-TA-LIN STALINE (oreilles marquées de l'étoile jaune indiquant une origine juive possible et de la faucille et du marteau pour rappeler le parti communiste), l'autre porte MAO TRACH DONG MAO TSÉ-TOUNG (oreille droite marquée de l'étoile rouge du parti communiste chinois). Ils sont suivis par deux chefs locaux du vietminh, Pham-Ngoc-Thach et Hoang-Minh-Giam . Devant eux, un seul villageois applaudit.

Voix du Sud-Vietnam" a parlé du "Partage de la terre avec les Chinois résidents":
"Dans la province de Tra-Vinh, le partage de la terre a été fait au profit des étrangers résidents. Les Chinois de Tra-Cu ont reçu leur part ...."

Jusqu'à ce jour, le vietminh traître à son pays, ne pense qu'à faire une seule chose, c'est d'exporter vers la Chine des milliers de tonnes de riz de première qualité du Vietnam en utilisant les soldats chinois restés au Vietnam.

Maintenant au Sud Vietnam, le parti communiste fantoche utilise à grande échelle la méthode colonialiste toujours utilisée par les Chinois. Pour plaire à l'oncle Mao Tsé-Toung, le parti fantoche attribue aux Chinois nos terres les plus fécondes.

Cher concitoyens, adhérons résolument au Parti unique national du Vietnam!
Ce parti est reconnu par la Fédération française et par les Nations Unies. L'empereur Bao Daï combattra ces éléphants chinois venus piétiner les tombeaux de nos ancêtres.
Les partisans du vietminh, quoi qu'ils fassent, ne pourront éviter les peines qui leur sont réservées. Comme leurs amis coréens, tôt ou tard, ils paieront pour leur trahison envers notre chère Patrie.
Tôt ou tard cela viendra.

La radio vietminh essaye de dresser les Vietnamiens "nationalistes" contre les Chinois et les Kmers implantés depuis longtemps en Cochinchine.
Bao Daï et le Parti unique national du Vietnam luttent très difficilement contre le parti communiste implanté dans certaines zones de Cochinchine où il fait ce qu'il veut, les forces françaises et les BMI ne pouvant y circuler sans obliger le commandement à monter des opérations de grande envergure.
D'où la création des trains blindés type "la Rafale" (voir site ANAI) à partir de Saïgon.

Tract n°2 (lettre du 10/01/1951)
AU TRAVAIL - LA JEUNESSE

Recto

TRADUCTION recto
& INTERPRÉTATION

REBÂTIR LA PAIX, C'EST LE DEVOIR DE LA JEUNESSE VIETNAMIENNE

Au centre du tract, les jeunes vietnamiens se groupent autour du drapeau à 3 bandes rouges (les 3 Ky - Tonkin, Annam, Cochinchine) sur fond jaune.
A gauche, une ville reconstruite par eux, avec un tramway et la pelouse d'un parc au premier plan.
En fond de tableau, des cheminées d'usine.
A droite, une ville détruite par la guerre.


Verso

TRADUCTION verso
& INTERPRÉTATION

Pendant que nos parents servent la Patrie en défendant notre pays, en assurant la sécurité et l'ordre, nous, jeunes gens, n'oublions pas que la patrie met en nous tous ses espoirs afin de construire un nouveau Vietnam démocratique, beau et fort.

 

N'écoutez pas la propagande de ceux qui ont perdu le bon chemin et causent le malheur du peuple.

 

Le temps passe vite; n'oubliez pas que l'âge n'épargne personne et que vous devez travailler.

 

Etudiez afin de devenir de bons FONCTIONNAIRES au service du bonheur du peuple.

 

Etudiez pour devenir de bons INGÉNIEURS afin de reconstruire un pays plus grand et plus beau.

 

Etudiez pour devenir des MILITAIRES expérimentés afin de former une armée garante de l'indépendance du Vietnam dirigée par l'empereur Bao Daï.

 

Etudiez pour faire un pays libre qui soit, dans les générations à venir, le berceau des grands hommes.

Tract n°3 (lettre du 10/01/1951)
23-12-1950 DATE A RETENIR

Recto

TRADUCTION recto
& INTERPRÉTATION

23 - 12 - 1950

A cette date, le Laos, le Cambodge et l'Etat du Vietnam forment les Etats associés, membres de l'Union française.

Prise du pouvoir !
Indépendance !
Toutes les autres formules sont annulées.
Toutes les rivières et tous les fleuves du territoire reviennent au Vietnam.


Verso

TRADUCTION verso
& INTERPRÉTATION

Jours historiques marquant le développement
de l'indépendance du Vietnam

 

8 - 3 - 1949

La France accepte l'indépendance du Vietnam et le déclare indépendant sous l'autorité de l'empereur Bao Daï.

 

30 - 12 - 1949

La France et le Vietnam signent à Saïgon une convention en 27 points détaillant les modalités et les dates de transfert de souveraineté au nouvel état vietnamien "démocratique" et "associé".

 

23 - 12 - 1950

A cette date:
1 - Le Laos, le Cambodge et l'Etat du Vietnam forment les Etats associés qui deviennent membre de l'Union française;
2 - Les Etats-Unis signent avec le Vietnam un accord d'assistance "Agreement for Mutual Defense Assistance in Indochina".
C'est le début de l'entrée des Etats-Unis dans le conflit indochinois.

Niveau local

Tract n°4 (lettre du 04/02/1951)
26/12/1950: Attaque sur LIEN SON et XUAN TRACH

Recto

TRADUCTION recto
& INTERPRÉTATION

LOURDES PERTES ET DÉFAITE DE L'ARMÉE VIETMINH À LIEN SON ET XUAN TRACH
Le 26 Décembre 1950, durant une bataille décisive, l'armée franco-vietnamienne a anéanti plusieurs unités d'élite vietminh; parmi celles-ci, il y avait la division Song-Lo que le commandant vietminh avait concentré à Vinh Yen pour préparer une contre-offensive dans les plaines.
Song Lo : affluent de la Rivière Claire où avait été recruté une partie de la division

Croquis 50km x 50km


Verso

TRADUCTION verso

Selon les déclarations de nombreux combattants vietminh récemment capturés ou ralliés - parmi ceux-ci se trouve un chef de section -, les rebelles ont subi de lourdes pertes. Dans son communiqué au peuple, l'état-major vietminh a reconnu que durant cette bataille l'armée vietminh a perdu 1917 morts et blessés. Cependant, il n' a pas osé avouer où sont enterrés ou abandonnés à la pâture, ces morts.

Tract n°5 (lettre du 04/02/1951)
INDÉPENDANCE = Coopération armées Vietnam et France

Recto

TRADUCTION recto

Les armes protègent l'indépendance du Vietnam.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Verso

TRADUCTION verso

Sous le drapeau de l'armée de la république du Vietnam et avec l'alliance de l'armée française, les vietnamiens se battent pour la liberté et la démocratie.

Tract n°6 (lettre du 04/02/1951)
14/01/1951: Attaque sur VINH YEN

Recto

TRADUCTION recto
&INTERPRÉTATION

ORDRE DE MAO TSÉ-TOUNG
ATTAQUEZ VITE CE POSTE FRANCO-VIETNAMIEN

 

Au centre du tract, Mao tient fermement la tête de Hô Chi Minh avec la main gauche; ce dernier pense au feu et aux flammes des destructions à réaliser.
Mao indique du doigt à Hô Chi Minh le poste franco-vietnamien (drapeaux vietnamien et français) de Vinh Yen à détruire.
Devant ce poste, il y a encore le tas de soldats vietminh tués le 26/12/1950.

VINH YEN - Lire "INDOCHINE 1951 année de Lattre" fiche au format PDF
- Citadelle tenant le carrefour important (route et VF) à 25km NO de Hanoï;
- Offensive difficilement arrêtée par la combinaison des feux de l'artillerie et de l'aviation, par l'envoi de renforts, le tout mis en place par le Gal de Lattre;
- Giap fait son autocritique en s'accusant de déviation stratégique pour avoir voulu passer à la phase suivante du combat sans en avoir les moyens.

 

 

 

 


Verso

TRADUCTION verso

LE BOUCHER GIAP CONDUIT LES JEUNES VIETNAMIENS A LA BOUCHERIE DE VINH-YEN

Compatriotes habitant dans les régions opprimées, les communistes sans patrie et anti-religieux du vietminh ont déclaré que l'armée de Giap a remporté une grande victoire à Vinh Yen. Une fois de plus, les fantoches de Pékin vous ont menti ! En réalité, le boucher Giap a conduit au front plus de 80 vagues successives d'hommes qui se sont heurtées aux lignes de défense franco-vietnamienne; comme des oeufs jetés sur des rochers, les vagues d'hommes se sont disloquées devant la résistance franco-vietnamienne.
Voici le bilan de cet échec:
- Morts: 2 commandants de régiment, 6 chefs de bataillon, 86 sous-officiers chefs de section, 479 sous-officiers, 6122 soldats;
- Prisonniers: 7 officiers supérieurs, 29 officiers subalternes, 347 sous-officiers, 4126 soldats.
Il faut en outre ajouter à ce chiffre, environ 1000 morts et 1000 blessés dans la retraite vers la zone vietminh.
Bravo pour cette contre-offensive !
Bravo le maréchal Giap, le boucher talentueux de Vinh Yen !

 

L'envoi des tracts à sa famille en France cesse à partir du moment où le chef du DLO quitte Luc Nam pour aller appuyer tous ceux qui ont besoin de l'artillerie:
- les légionnaires qui construisent les blockhaus de la ligne de Lattre;
- les tirailleurs marocains qui ratissent la rizière puis renforcent les postes tenus par l'armée vietnamienne (voir film INA sur la bataille de Ninh Binh);
- les commandos "autochtones" comme le commando Romary (voir diaporama ECPAD sur l'arrivée des renforts) au poste de Yen Cu Ha (aujourd'hui Yen Khanh).

On peut donc supposer que l'utilisation des tracts est restreinte aux gros villages comme Luc Nam avec comme seuls objectifs le recrutement de jeunes pour la nouvelle armée et la récupération d'un maximum de PIM (Prisonnier Interné Militaire), souvent déjà très "opérationnels", pour les commandos.
Le lieutenant Michel de Gastines est accompagné du radio Claude C. (retrouvé en 2009 grâce à la première parution de cet article en 2008 sur Internet), de Thao, tirailleur tonkinois et d'un renfort de trois anciens PIM Luang, Nhiep et Man. Nhiep, "celui qui sait lire, qui écrit très bien et fait toutes les opérations que l'on veut, à toute allure, sans se tromper", joue le rôle de professeur d'annamite pour "son" lieutenant lorsqu'il ne porte pas le poste radio. "Mes leçons d'annamite m'amusent beaucoup. C'est une langue très primitive où tous les mots sont invariables, où le mot est image et par suite sert aussi bien de verbe que de nom, d'adjectif ou d'adverbe. Tous ces mots sont monosyllabiques et la seule difficulté est la prononciation, que les missionnaires portugais ont figuré en ajoutant aux lettres latines des tas d'accents bizarres. Un détail curieux est qu'ici le mot "eau" désigne aussi la "patrie", comme en France, le mot "terre" a aussi ces deux sens".
Au bout de 2 mois, "son" lieutenant lit sans problème le recto des lettres que Nhiep lui écrit en annamite (le verso est en français) pour donner des nouvelles du trio si ce dernier est resté à Luc Nam: "Man et moi étant libres, nous vous écrivons pour avoir de vos nouvelles. Man fait la cuisine vietnamienne et moi l'européenne.Nous voudrions un jour rester définitivement auprès de vous comme auparavant, jusqu'à la fin de la guerre, jusqu'à notre retour auprès de notre vieille mère". Nhiep écrira pendant plusieurs années à la mère de "son" lieutenant pour lui dire qu'il pense toujours à lui le jour anniversaire de sa mort à Yen Cu Ha.

* *

"Partir ou rester", c'est l'éternel dilemme:
- 1955, les premiers boat people du Vietnam;
- 1975, mes amis avec leurs enfants passent successivement d'Hanoï à Saïgon puis à Paris;
- 1962, les Français d'Algérie, les harkis;
- 1996, les moines de Tibéhirine ... La liste des "expatriés" ayant choisi entre la valise et le cercueil a commencé il y a très longtemps et n'est pas prête d'être close.

Je livre donc au lecteur, en guise de conclusion à ce bout d'histoire du Vietnam retrouvé inscrit en 1951 sur des tracts en annamite, cette boutade d'un Serbe de 86 ans ayant appartenu aux maquis de Mihailovitch puis exilé en France pour fuir Tito et rencontré dans l'avion Belgrade - Paris en 2008:

Qu'il s'agisse de l'homme ou de son pays, il est difficile de survivre à une guerre de trois entre communistes, nationalistes et forces extérieures.

CDG:-)

______________

 

PS: Merci de donner remarques, idées ou le bonjour encliquant ci-dessous:

christian.degastines@orange.fr

Retour à SOMMAIRE