Wanadoo, le 15 Février 1999

OBJET : Peintres cubistes, camouflage et peinture pelable

Un jour de bonne visibilité à Paris, en Décembre 1998, je décide d'aller visiter l'Arc de Triomphe où je n'ai jamais mis les pieds.

Pour arriver au sommet, je suis obligé de traverser une exposition très intéressante consacrée à André Mare.

Ce peintre cubiste et styliste de meubles dans les années 1911-1912, est mobilisé en 1914 comme tous les hommes valides . Il est affecté à la section de camouflage où il peut étudier certaines questions vitales pour les troupes d'une guerre statique. Ces questions sont en rapport direct avec l'art cubiste qui "gomme" la troisième dimension et "déstructure" les formes: comment camoufler aux vues terrestres et surtout aériennes des matériels (canons, véhicules), des observatoires et certains axes stratégiques, comment leurrer l'ennemi ?

Jusqu'en 1918, Mare met en pratique les idées cubistes au bénéfice du camouflage et du leurrage et montre ainsi que le talent d'une équipe d'artistes peut aider efficacement l'effort de guerre.

 

FAUX ARBRES pour observatoire

En voyant les faux arbres créés et mis en place par l'équipe de Mare pour servir d'observatoire sur le front, avec un peu de nostalgie, je me rappelle le "dada" de notre général commandant l'école de Saint-Cyr en 1962-1964, surnommé "n'a qu'un oeil", ayant une croix de guerre avec une douzaine de palmes, qui voulait toujours que nous pensions à installer et à camoufler des guetteurs dans les arbres pour protéger notre bivouac.

 

PEINTURE DE CAMOUFLAGE

Avec amusement, en regardant une étude de canon peint en camouflé par Mare, je pense à la peinture de camouflage pelable, sélectionnée en 1980 par un camarade de promo du génie, afin de pouvoir être "pelé" en fonction des saisons sans avoir à repeindre le véhicule... ! Cette peinture fut expérimentée au 61e régiment d'artillerie sur différents terrains et toute l'année 1981-1982, sur les canons et sur certains véhicules du système d'artillerie ATILA qui était le système ultra-moderne de l'époque attirant toutes les innovations.

 

FILET DE CAMOUFLAGE

En découvrant la photo du "filet-abri de camouflage" du commandant Kopenhague, filet-abri essayé en 1913 sur une section d'infanterie au bivouac pour la rendre invisible d'un avion du service aéronautique, je me dis qu'avec nos filets modulaires actuels, il n'y a pas grand chose de neuf sous le soleil...!

 

J'ai même trouvé cette citation à propos d'un canon camouflé. "Tout à coup un grand canon traversa la rue, le premier canon qu'aucun d'entre nous ait vu peint, c'est-à-dire camouflé. Picasso s'arrêta sur place et s'écria: "C'est nous qui avons fait ça !" Et il avait raison. De Cézanne par lui, on en était arrivé là."

CDG :-)

 

PS: Merci de donner remarques, idées ou le bonjour en cliquant ci-dessous:

christian.degastines@orange.fr

Retour à SOMMAIRE