Wanadoo, le 15 Février 1998

OBJET : Où il est question de têtes: 1997 - Des lettres, 1900 - Pékin, 1992 - Ryadh

 

A - 1997 - Des lettres

Le passé se mêle au présent de manière parfois curieuse. Tous les étés, je fais une chasse aux vers à bois à coups de xylophène et une traque aux araignées à coups d'aspirateur. Les araignées semblent d'ailleurs se dédoubler automatiquement lorsqu'on les aspirent. Le lendemain il y en a autant ...!

Je mets donc le tuyau d'aspirateur dans un vase en bronze; le tuyau se bouche.

En regardant au fond du vase, je trouve une copie de lettre datée 1887, partie de Hanoi, expliquant l'origine du vase.

Décidant d'en savoir plus, je pars à la recherche d'un dossier CHINE et là j'y retrouve une partie de la correspondance du Lt. Cel Franchet d'Espèrey - 1900: Corps Expéditionnaire français à Pékin - à sa mère.

Une de ces lettres m'amuse, celle où il dit avoir assisté à la décapitation du sous-officier chinois "boxeur" qui a assassiné son cousin, Mr de Ketteler, ambassadeur d'Allemagne à Pékin.

En effet, ayant fait revernir un tableau représentant une fort belle jeune femme, j'ai retrouvé une lettre punaisée au dos du cadre expliquant que la fille de cette jeune femme avait épousé un certain Mr. de Ketteler, ambassadeur d'Allemagne, assassiné à Pékin en 1900...!

 

B - 1900 - Pékin

Lettre de FDE ( 30 Décembre 1900)

"La chine accepte toute nos conditions parait-il. Voici donc la paix signée. En principe, cela nous fera rentrer au mois de Juin prochain, car, nous sommes ici bloqués par les glaces. "

"Je suis assez content de mon travail, je suis parvenu à ramener la tranquillité et à faire rentrer les habitants de notre secteur. Tout à l'heure, à l'occasion du premier Janvier, les habitants notables m'ont amené un gâteau ou plutôt une pièce montée de plus d'un mètre de haut, deux orangers en pot et 4 arbustes qui vont fleurir; je les ai mis dans mon salon pour qu'îls ne gèlent pas."

"Je rentre à l'instant de l'exécution du sous-officier chinois qui a assassiné notre cousin de Ketteler ; il a eu la tête décollée d'un seul coup de sabre; mais le prince Tuang, le véritablé instigateur, sera simplement exilé dans ses terres de Mongolie. "

"Demain, je vais représenter le Général en chef à la Grande revue que passent les Anglais en l'honneur de la proclamation de leur Reine comme Impératrice des Indes et de la fédération de l'Australie."

 

Revue "L'Illustration" (Mai 1901)

Gravure

Extraits du commentaire

"Notre civilisation n'a pas encore importé, là-bas, la guillotine, et c'est au sabre, un sabre creux à lame large que sont décapités les condamnés."

"En présence du mandarin de Y-Tcho...,des officiers de la garnison, d'un détachement de soldats coloniaux et de gardes chinois, armés de piques énormes, entourant le parasol du mandarin, on amena les trois condamnés...

Les aides saisirent le premier, le firent agenouiller, à 15 mètres en avant de la tente, aux pieds du bourreau, le sabre en main déjà. L'un d'eux le prit par sa natte, à laquelle avait été enroulée une mince courroie, qui faisait le tour de la tête, et tira, tandisque l'autre, saisissant le patient par les bras attachés, lui appuyait le pied sur les reins...."

"Le bourreau leva son arme et une seconde après, la tête du décapité se balançait au bout de sa natte...."

 

C - 1992 - Ryadh

De passage à Ryadh avec des amis, nous admirons la majesté du désert à la sortie de l'aéroport , la gentillesse des saoudiens et la propreté de la ville.

Grâce à un GPS couplé à un micro portable sur lequel est chargé un Système d'Information Géographique, des cartes de la Defense Mapping Agency (1/1.000.000, 1/500.000) et un plan anglais au 1/15.000 de la ville, nous naviguons sans guide en Toyota de location.

Amusant de savoir où on est en anglais en regardant l'écran du micro posé sur le tableau de bord tandis qu'à l'extérieur les panneaux sont écrits en arabe ....!

Pas un mendiant, c'est reposant après Paris.

Notre hôte nous raconte que les saoudiens ont des solutions radicales pour calmer les gens qui sortent du droit chemin. "Hier, nous dit-il, un trafiquant de drogue a été décapité au sabre sur la place des exécutions".

En mettant le cap au Sud, en plein désert, le ciel est couleur sable à l'Ouest et couleur bleu très pâle à l'Est


Comme en voltige, la boucle est maintenant passée. J'espère qu'elle était bien ronde, en particulier vers le sommet ... Volons vers autre chose.....

 

 

CDG :-)

 

PS: Merci de donner remarques, idées ou le bonjour en cliquant ci-dessous:

christian.degastines@orange.fr

Retour à SOMMAIRE