Décembre 2009 - Union européenne - Échanges entre les Écoles de Saint Cyr Coëtquidan et l’Académie militaire de Belgrade
Lire
"Promotion of new Serbian Armed Forces officers - 22.09.2009"
sur le site de l'Académie militaire à Belgrade

Un programme d’échanges entre les Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan et l’Académie militaire de Belgrade a été entamé dans le cadre du plan de coopération bilatérale de Défense entre la France et la Serbie suite à l’entrée en vigueur de l’accord interimaire avec l’Union européenne le 8 Décembre 2009.

A ce titre, il est utile de rappeler que la Serbie a possédé un éminent Saint-Cyrien, le sous-lieutenant Pierre Kara (promotion Puebla 1864 - 1866) qui devait devenir le roi Pierre Ier le “Libérateur”.


1864 - ESM de St. - Cyr - Slt. Pierre Karageorgevitch (1844 - 1921)

Sous-lieutenant à l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr, promotion Puebla (1862 - 1864); revient en France pour s’engager en 1870, sous le nom de Pierre Kara, comme sous-lieutenant, au 5e bataillon de Légion étrangère appartenant à l’Armée de la Loire créée par Gambetta; blessé à Orléans le 11 Octobre, est fait prisonnier; s’évade et traverse la Loire pour rejoindre l’arrière-garde de l’Armée Chanzy et y reprendre sa place au combat.


1922 - Belgrade - Roi Alexandre (1844 - 1921)

A sa mort en 1921, lui succède son fils le Roi Alexandre Ier qui devient “l’Unificateur” et est assassiné à Marseille le 9 Octobre 1934 en même temps que le ministre des Affaires étrangères Louis Barthou. Il était prévu que le Roi Alexandre se rende à l’ESM de Saint-Cyr accompagné du Président de la République, Albert Lebrun, pour assister à une prise d'armes devant le monument aux morts de l'école et prononcer le discours suivant au cours du déjeuner de gala :


Monument aux morts de l'ESM pendant la 1ère guerre mondiale (Album "ESM de St-Cyr" - 1936)
- BD Photos 537101
La ville de St-Cyr l'École est détruite à 92% par les bombardements alliés des 12 Juin, 21 Juin et 20 Juillet 1944 sur les terrains d'aviation, les noeuds ferroviaires et les ponts du département 78, bombardements qui devaient freiner la contre-attaque allemende suite au débarquement de Normandie

Monsieur le Président de la République,

Je vous remercie du fond de mon coeur pour l’hommage que vous avez bien voulu, au nom de la France, rendre si éloquemment, hier à l’Elysée et aujourd’hui à Saint-Cyr, à la mémoire de mon auguste père, le roi Pierre Ier.
Dans la piété filiale, je sais, et comme homme et comme souverain, en apprécier toute la haute signification.

Ma visite à cette illustre école, où mon père fut formé, constitue pour moi un acte de pieux pélerinage vers un lieu vénéré, et je m’honore d’avoir pu l’accomplir, accompagné par le chef même de la République Française.
Mon père y apprit, dès sa jeunesse, à connaître les grandes vertus d’honneur et de courage, qui, de tout temps, ont valu à l’armée française l’admiration du monde.

Cette glorieuse école où furent jetés les germes de notre étroite et constante collaboration, demeurera l’éternel symbole des liens qui nous unissent et qui ont abouti à la fraternité d’armes, scellés sur le front d’Orient, entre les armées françaises et les armées serbes dont le commun passé héroïque remplit d’une légitime fierté nos deux nations.

C’est avec une émotion bien compréhensible que je tiens à m’incliner ici pieusement devant l’impérissable mémoire de tous les vaillants soldats français qui, comme mon père, sortis de cette école, ont combattu pour la France, et à lever mon verre à la prospérité de l’École de Saint-Cyr, à la glorieuse armée française et à ses valeureux chefs.

signé: Alexandre

_________

CDG:-)

PS: Merci de donner remarques, idées ou le bonjour encliquant ci-dessous:

christian.degastines@orange.fr

Retour à SOMMAIRE